Accueil

Le foot est avant tout un jeu mais il peut aussi être un vecteur de changement social et politique. Créée en janvier 2012, l'association Les Dégommeuses poursuit deux objectifs principaux : la promotion du foot féminin et la lutte contre le sexisme, les LGBT-phobies et toutes les discriminations.

Actualités

Foot For Freedom, l'évènement qui va vous faire vivre l'Euro 2016 autrement!
Du 3 au 10 juin 2016, Les Dégommeuses organiseront une semaine d'actions visant à sensibiliser le grand public sur les trajectoires et la condition des réfugié-e-s, en particulier LGBT. À cette occasion, une délégation d'exilés lesbiennes, trans et gays ayant trouvé refuge dans plusieurs pays d'Europe sera invitée à Paris. Grâce à une série d'évènements sportifs et culturels inscrits dans l'Est Parisien et réalisés en partenariat avec des acteurs locaux et européens, l'objectif de la manifestation est de célébrer les vertus émancipatrices du football et de promouvoir l'intégration par le sport à Paris et ailleurs.
Pour tout savoir sur Foot For Freedom, rendez-vous sur notre blog !





Toutes sportives, clip de l'UFOLEP avec la participation des Dégommeuses
Des petites, des grandes, des très sportives, des qui ont plus de mal. Des qui aiment le waterpolo, des qui préfèrent la danse, des qui s'éclatent en équipe, des qui rêvent en solo. Les Dégommeuses sont fièr.e.s d'avoir participé à ce clip de l'Ufolep qui célèbre toutes les femmes qui font du sport!



L'indicible homophobie ordinaire, tribune des Dégommeuses dans Libération
Suite à la polémique suscitée par les propos du joueur du PSG Serge Aurier, Les Dégommeuses ont réagi avec une tribune publiée dans Libération le 16 février 2016. Elles y dénoncent notamment le traitement médiatique de l'affaire.


Les Dégommeuses déploient un drapeau arc-en-ciel au stade Charléty
À l'occasion de l'initiative européenne "Football vs. Homophobia", Les Dégommeuses ont affiché un drapeau rainbow géant pendant le match féminin PSG-OL, le 5 février 2016. Une occasion pour rendre visible la lutte contre l'homophobie et la lesbophobie sur les terrains de foot et réaffirmer la nécessité d'un sport inclusif.





3ème séance du cycle de rencontres-débats « Femmes, genre et sport »
La troisème rencontre portait sur la lesbophobie et la reproduction des normes de genre dans le sport. Si le milieu sportif est généralement considéré comme étant hostile aux hommes homosexuels, une idée communément répandue voudrait que les vestiaires de sport soient truffés de lesbiennes, en particulier ceux investis par les équipes évoluant dans des sports traditionnellement considérés comme masculins (principalement sports collectifs et sports de combat). Qu’elle soit totalement fantasmée ou corresponde à une certaine réalité, cette représentation n’est pas sans incidence sur les politiques de promotion du sport féminin, qui tendent plutôt à rassurer le public, les parents ou les sponsors sur la capacité des sportives à rester féminines indépendamment de leur pratique sportive.
Lire plus ici


Match de gala avec l’association Trans'Forme
Le samedi 3 octobre 2015, au stade Maryse Hilsz (Paris 20ème), Les Dégommeuses ont rencontré l’équipe de foot de l’association Trans'Forme, qui réunit des personnes transplantées (et leurs ami-e-s). Le match s'est déroulé en mixité et avait pour but de promouvoir le don d’organes et de lutter contre les discriminations.





La Pride en crampons
Cette année les Dégommeuses ont rallié la Marche de nuit du vendredi, pour dire leur désir de (re)politisation de la Marche des Fiertés. Le samedi, lors de la marche officielle, nous avons choisi de défiler en crampons, avec des panneaux rappelant que, dans le sport aussi, en tant que femmes et en tant que lesbiennes ou trans, la visibilité est importante pour faire bouger les représentations. Merci à l’équipe de foot des Cacahuètes Sluts, qui a défilé avec nous.
Lire plus ici


Tribune des Dégommeuses sur le sexisme dans le journal L’Equipe
A l’occasion de la Coupe du Monde de Foot, qui s’est ouverte au Canada le 6 juin, les Dégommeuses ont publié une tribune sur le sexisme et la lesbophobie dans le foot. Merci au journal l’Equipe, qui a accepté de publier cette prise de position dans son édition du dimanche 7 juin 2015.
Lire la tribune ici


2ème séance du cycle de rencontres-débats « Femmes, genre et sport »
La séance du 19 mai 2015, organisée à la Mairie du 20ème arrondissement de Paris, portait sur les tests de féminité et autres formes de contrôle médical du corps des sportives. Elle a réuni une cinquantaine de participants autour d'Anaïs Bohuon, chercheuse et maîtresse de conférences en STAPS (lire notamment « Le test de féminité dans les compétitions sportives », Editions iXe, 2012) et Chantal Bournissen, vainqueure de la Coupe du Monde de descente de ski en 1991.


Agression à caractère sexiste et lesbophobe au Stade Louis Lumière
Les Dégommeuses ont subi une nouvelle agression au stade, le 28 janvier 2015. L’association a porté plainte, tout comme deux joueuses à titre individuel. Une enquête judiciaire et une enquête administrative sont en cours.
Lire plus ici


1ère séance du cycle rencontres-débats « Femmes, genre et sport »
Ce cycle de rencontres trimestrielles, organisé avec le soutien de la Région Ile-de-France, a été inauguré le 27 janvier 2015, avec une séance consacrée aux pionnières du sport féminin. A l'aide d'images d'archive, Suzette Robichon, militante lesbienne et féministe, a retracé les exploits des athlètes du début du 20ème siècle ayant ouvert la voie de l'émancipation des femmes à travers le sport. Trois représentantes de l'équipe mythique du FCF Reims ont ensuite raconté les aventure qui, à la fin des années 60, les ont amenées à parcourir triomphalement les quatre coins du monde.


Archives


© Association Les Dégommeuses Privacy Policy



© Max K Pelgrims



© Clô



© Graphijane